Non classé

TRAUM, de Eva Joyce

Bonjour les lecteurs ! Aujourd’hui je vous retrouve pour un retour de lecture sur TRAUM, de Eva Joyce !

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas posté de chronique, alors laissez-moi vous parler de ce livre que j’ai adoré !

TRAUM, de Eva Joyce
TRAUM, de Eva Joyce

Traum m’a coupé le souffle, émerveillée et effarée dans les mêmes instants.

Adèle est une jeune femme intelligente, froide, perturbée.

Kaziemierz est un maitre-vampire âgé de 800 ans. Vivant reclus dans un château, il traverse les siècles dans une illusion de vie.

Leur rencontre va les bouleverser, faire ressortir leurs plus bas instincts.

Eva Joyce développe son univers d’une main de maître. Aucun détail n’est laissé au hasard, aucune parole n’est dénuée de sens.

A travers ses personnages atypiques, l’auteure nous entraîne dans une histoire troublante. Spectateur d’un jeu de séduction malsain, entre troubles mentaux et pure folie, le lecteur finit lui-même par ne plus distinguer le vrai du faux.

Mais ce qui m’a le plus séduit dans cette œuvre, c’est sans aucun doute les liens profonds et complexent qui unissent les différents personnages.

Mon coup de cœur revient à Ivan, qui se tient tout du long en équilibre au bord d’un gouffre de perversion, conscient de ses faiblesses et, surtout, de celles de son ami Kaziemierz.

Malgré tout, il fait son possible pour lui maintenir la tête hors de l’eau, quitte à sombrer lui-même.

J’ai été véritablement époustouflée par cette histoire. Je ne compte pas les heures passées à y songer, à ressasser les lignes lues, travaillée par la psychose contagieuse de ce récit.

J’ai lu TRAUM par curiosité. Je ne m’étais pas attendue à aimer autant.

Eva Joyce a un style d’écriture très fluide. Elle nous cède les informations avec parcimonie et alterne les points de vue entre plusieurs personnages aux moments propices. Ainsi gardé en haleine, le lecteur peut saisir avec aisance les différentes réalités à l’œuvre. Car la vérité n’est pas la même pour tous…

Le gore n’est présent que pour appuyer les tourments psychologiques, et le tout est incroyablement bien maîtrisé.

Ma note : 4,5/5

Lien vers le résumé

Vous pouvez retrouver toutes mes chroniques littéraires dans la partie « Actualités & Blog » de mon site.

Ainsi que sur ma page Facebook : C.S. Angelline – Auteure

#chroniquelittéraire #chronique12 #traum #leraptdeproserpine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *